Développement durable

Portrait d’un précurseur de la décroissance : Nicholas Georgescu-Roegen et la bioéconomie

Pour citer cet article : SLIM A., « Portrait d’un précurseur de la décroissance : Nicholas Georgescu-Roegen et la bioéconomie », Revue Actes de la recherche pour le développement durable (Côte d’Ivoire), n°1, 2021.

Résumé : Nicholas Georgescu-Roegen, physicien et économiste, s’est employé à penser la durabilité dans le cadre de la bioéconomie. Dénonçant la vision circulaire de l’économie dans laquelle toutes les réversibilités sont permises, il a proposé de substituer au paradigme « mécaniste » un paradigme « thermodynamique ». Selon cette approche, tout processus vivant (y compris économique) rencontre nécessairement des limites physiques indépassables et des irréversibilités qu’il convient de ne plus ignorer. L’auteur invite ainsi à repenser tout le procès économique et, au-delà, à refonder la discipline économique de manière à la reconnecter à la nature. Nicholas Georgescu-Roegen laisse un immense héritage scientifique et philosophique dont on commence à reconnaître progressivement la pertinence.

Mots clés : développement durable, bioéconomie, paradigme, entropie.

Abstract : Nicholas Georgescu-Roegen, physicist and economist, viewed sustainability as a component of bioeconomy. Denouncing a circular vision of the economy according to which all reversibilities are possible, he proposed to substitute a « thermodynamic »  paradigm for a « mechanistic »  one. According to this approach, any living process (including economic) necessarily encounters unsurpassable physical limits and irreversibilities that should no longer be ignored. The author thus invites us to rethink the entire economic process and, beyond that, to overhaul economic discipline so as to reconnect it to nature. Nicholas Georgescu-Roegen leaves an immense scientific and philosophical legacy, the relevance of which is gradually beginning to be recognized.

Key words: Sustainable development, bioeconomy, paradigm, entropy.

fichier pdf Assen Slim – NGR – Texte corrigé

 

DURABILITE FORTE vs DURABILITE FAIBLE

Pour citer cet article : SLIM A., « Quel régime de croissance pour la durabilité ? », Revue Actes de la recherche pour le développement durable (Côte d’Ivoire). n°1, 2021.

Résumé : Les interrogations autour de durabilité émergent lors de la conférence du PNUD à Stockholm (1972) sous l’appellation d’« écodéveloppement ». Quelques années d’aggravation des pollutions et des inégalités mondiales plus tard, la notion est consacrée sous le terme de « développement durable » dans le rapport Brundtland (1987) : le développement serait durable s’il arrivait à allier efficacité économique, respect de la nature et répartition équitable des richesses. Une telle définition ne va pas sans appeler à une série d’éclaircissements. En premier lieu, les trois pôles de la durabilité ainsi exprimés sont-ils de nature à pouvoir être conciliés ? En deuxième lieu, quels sont les mécanismes de transmission par lesquels ces trois pôles interagissent entre eux ? Enfin, quel est le régime de croissance le plus adapté à la durabilité ?

fichier pdf Durabilité forte versus durabilité faible

EVALUATION DES ACTIFS ENVIRONNEMENTAUX : QUELS PRIX POUR QUELLES VALEURS ?

Pour citer cet article : SLIM A. & PRIETO M., « Evaluation des actifs environnementaux : quels prix pour quelles valeurs ? », Management & Avenir, n° 28, 2009,  pp. 20-38.

Résumé: La présente contribution, à visée méthodologique, a pour but de s’interroger sur les fondements économiques de la valeur des biens environnementaux. Après avoir distingué les concepts de « valeur » et de « prix », les principales méthodes d’évaluations monétaires utilisées aujourd’hui sont décrites à travers des applications publiées récemment en économie de l’environnement. Malgré des limites à prendre en considération, l’article souligne l’importance de telles mesures monétaires dans tout processus de prise de décision relatif à la gestion de l’environnement.

Mots clés : Actifs environnementaux, évaluation monétaire, théorie économique.

Abstract : This methodological paper presents the economic foundations of value in the special case of environmental goods. Having differentiated concepts of “value” and “price”, the authors present the main methods used in environmental economics to evaluate the price of environment. Despite some limits, the paper underlines the importance of such valuations for any decision maker who have to manage environment’s goods.

Keywords: Environmental goods, Value theory, Economic methodology

JEL classification numbers : B41, D46, Q30.

Key words : Évaluation monétaire, actifs environnementaux, théorie économique

fichier pdf Prieto Slim-prix de la nature-2009

 

CHANGER NOTRE DEFINITION DES DECHETS

Pour citer cet article : SLIM A., « Changer notre définition des déchets ? », Metro, n° 1351, 1er avril 2008, p. 25.

Résumé: court article proposant une révision de la définition du déchet.

Mots clés : déchet, économie de la fonctionnalité, écologie industrielle.

fichier pdf SLIM-DD & Déchets-Métro-2008

 

LA FAIM DES BIOCARBURANTS

Pour citer cet article : SLIM A., « La faim des biocarburants », Planetlibre Magazine, n°3, été 2008, p. 34

Résumé: Les biocarburants, annoncés comme LA solution miracle pour faire face au Peak Oil, ne présentent pourtant pas que des avantages. Cet article porte l’attention sur leur bilan écologique mitigé et sur la pression à la hausse qu’ils exercent sur les prix de certains aliments de base (maïs, blé, tournesol, colza…) et ses répercussions sur les prix d’autres produits agricoles (viande bovine par exemple).

fichier pdf Assen SLIM-La faim des biocarburants-2008

LE DEVELOPPEMENT DURABLE : UNE RENCONTRE ENTRE FORCE SUPPOSEES INCOMPATIBLES
SLIM A., « Le développement durable : une rencontre inédite entre forces supposées incompatibles », Planetlibre Magazine, n°2, printemps 2008, p. 34.
Résumé: D’après Milton Friedman, le but de toute entreprise est de maximiser ses profit sous contrainte de ressources (« The Social Responsibility of Business is to Increase its Profits »). Dès lors, comment est-il possible qu’un tel acteur, mu par son seul intérêt, puisse adopter une stratégie compatible avec le développement durable. Cet article esquisse quelques pistes possibles.

DECONCEPTUALISER LE DEVELOPPEMENT DURABLE

Pour citer cet article : SLIM A., « Déconceptualiser le développement durable », Planetlibre Magazine, n°1, automne 2007, p. 26.

Résumé: Une définition du développement durable qui incite à l’action.

fichier pdf Assen SLIM-déconceptualiser le DD-2007


[1] Cité par Reuters du 14 avril 2008.

Mistergoodpub |
Wxhkakaka |
Locationappartementtanger |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Daixu
| Showtopbags
| K I N G ♚ Pronostics